Cuisine Avenue, le blog

Interview de gourmet : Cédric Maynadié

Posted on: 2 mars 2012

Cédric Maynadié

Cédric Maynadié, un marchand de sable dont les recettes sauront réveiller vos papilles !

Notre série d’interviews de gourmets continue. Aujourd’hui c’est Cédric Maynadié du blog Coquillettes et Crustacés qui a bien voulu répondre à nos questions.

Pouvez-vous svp vous présenter en quelques mots ?

Plus très jeune papa de deux enfants, je suis Marchand de sable professionnel puisque j’exerce la profession d’infirmier anesthésiste dans la cité gardoise de Nîmes. Quand mon travail et ma famille m’en laisse le temps, je raconte, depuis un an, différentes histoires sur mon blog ( http://coquillettes-et-crustaces.blogspot.com/ ) plus ou moins humoristiques et souvent décalées. A la suite de ces longues
introductions, je présente une recette.

Qu’est-ce qui vous a amené à la cuisine ?

Au tout départ, ce sont des souvenirs d’enfance, ma mère cuisinait tous les soirs pendant que je faisais les devoirs dans la cuisine. Elle préparait des plats familiaux s’inscrivant dans une culture culinaire classique mais toujours réussie.

Plus tard quand j’ai quitté les jupes de maman j’ai commencé à cuisiner pour moi et mes amis. Mais si j’aimais cuisiner, la vraie passion est apparue après un cours offert chez deux frères chefs étoilés de Montpellier ou j’ai découvert un univers que j’ignorais complètement où il est possible de laisser libre cours à son imagination pour se faire plaisir et donner du plaisir.

Depuis cette passion occupe une grande partie de mon esprit à longueur de journée. Je prends un plaisir fou à découvrir tous les jours de nouvelles choses dans cet univers dont on ne voit jamais la fin.

La création du blog n’étais alors qu’une façon moderne de noter mes idées recettes, une sorte de petit carnet sans tâche de gras, puis je me suis pris au jeu. Tenir un blog est, pour moi, une bonne façon de se renouveler et de partager le peu de chose que je connais. Grâce à lui, j’ai pu créer des amitiés "virtuelles" avec d’autres blogueurs passionnés et ainsi voir d’autres techniques, idées et associations de saveurs.

Quelles sont vos marques préférées en cuisine ?

En ce qui concerne les ustensiles de cuisine, je reconnais être amoureux de mon Bamix. Et même s’il m’arrive de lui être infidèle avec le KitchenAid, je pense qu’il sait qu’il est mon préféré. Je cuisine essentiellement des produits du marché et locaux et je ne maîtrise pas très bien les différentes marques alimentaires. Je dois avouer que bien souvent pour les produits du quotidien, je regarde plus le prix que la marque.
Malgré tout, si je dois en citer une, je dirai volontiers Oliviers & Co, pour leurs différentes huiles, vinaigres et condiments.

Quel est l’ustensile dont vous ne sauriez vous passer ?

Même si, comme je l’ai dit précédemment, j’aime le KitchenAid, le Bamix, et autres siphons ou mandolines, je pense que s’il y a bien UN ustensile vraiment indispensable, c’est le couteau ! Un vrai bon couteau de qualité, aiguisé régulièrement est, je pense, indispensable. Tout le reste est pratique, utile voir ludique mais seul le couteau est indispensable. Ou plutôt les couteaux: un de chef et un d’office…  Sans oublier un bon fusil pour aiguiser.

Quel type de cuisine préférez vous ?

Je suis né et j’ai vécu jusqu’à mes 25 ans à Toulouse. Dans mes gènes et mon sang coule la cuisine du sud-ouest avec ses canards et ses foies gras sous toutes les formes possibles et inimaginables. Puis je me suis expatrié encore plus au sud, vers la cuisine méditerranéenne et ses poissons. Au final la cuisine que j’aime et un mélange de ses 2. Et si j’adore la cuisine classique voire rustique des bons plats mijotés servis direct dans la cocotte, là ou je trouve le plus de plaisir, c’est dans la réalisation de plats bien dressés. J’ai toujours un objectif, c’est essayer d’allier le bon avec le beau…

Quel est le produit que vous aimez particulièrement cuisiner ?

Mon cœur balance entre le poisson et la volaille… Mais je crois qu’il penche quand même plus pour le poisson. Découvert relativement tard (je vous ai dit, j’étais plus habitué aux canards) j’aime la fragilité de ce produit et l’attention qu’il demande… et bien sûr, j’aime son goût, sa texture et sa finesse.

Quelle est votre plus belle réussite culinaire ?

Choix difficile… j’ai du mal à m’auto-évaluer. Après concertation avec mon critique maison je dirai des joues de lotte en croûte de noisettes avec une crème de butternut et son émulsion vanillée. En même temps, ce critique partageant ma couche, on peut douter de son impartialité.

A quelle table aimeriez vous être invité ?

Toutes ! … Mais si vraiment il faut en choisir une,  je dirais chez Michel Portos… ou sinon un dimanche midi chez Chef Simon

2 Réponses to "Interview de gourmet : Cédric Maynadié"

Salut Cédric,
Pour le dimanche, qui sait si un jour …?
Bonne continuation !!
bs

[...] Cédric : le petit couteau. Je pars en vacances dans 2 jours, il est déjà dans la boîte de [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: