Cuisine Avenue, le blog

Interview de gourmet : Bertrand Anne

Posted on: 23 avril 2012

Bertrand Anne

Bertrand Anne, les pérégrinations d'un français gourmet en Finlande !

Notre série d’interviews de gourmets continue. Aujourd’hui c’est Bertrand Anne auteur du site Cuisine et Traditions qui a bien voulu répondre à nos questions depuis la Finlande !

Qu’est-ce qui vous a amené à la cuisine ?

A mon arrivée en Finlande en 2008, j’ai remarqué une grande différence entre la gastronomie française et la gastronomie finlandaise. J’ai donc assez rapidement lancé un blog « Ravintolaan » (comprendre « O resto »), afin de partager ma connaissance de la cuisine et de faire découvrir la gastronomie française aux finlandais. Depuis 2012, je me suis lancé dans la conception d’un site qui aura pour but de partager nos connaissances de la cuisine. Les sujets traités seront aussi divers et variés que possible : L’histoire d’un chef, d’un plat ou d’une denrée, bien entendu l’élaboration de mets, …

Il y aura aussi une partie réservé à la communication, c’est-à-dire, un chat, un forum,… Le but est de trouver/donner une réponse rapide et clair entre internautes, surtout quand les jaunes commencent à se grainer dans la sauce hollandaise…

Quelles sont vos marques préférées en cuisine ?

J’utilise essentiellement du Kenwood pour tout ce qui est électroménager, et j’ai toujours mes couteaux d’école, des Eurolams. Mais au bout de 10 ans, j’ai grandement besoin de les changer…

Quel est l’ustensile dont vous ne sauriez-vous passer ?

Mon couteau d’office. S’il y a bien un instrument en cuisine que je trouve indispensable, c’est bien le couteau. Après, j’aurais beaucoup de mal à me passer de ma spatule en Exoglass et mon fouet. J’adore la pâtisserie en règle générale.

Quel type de cuisine préférez-vous ?

J’ai un grand penchant pour la cuisine traditionnelle et régionale. J’ai l’avantage d’habiter en Finlande depuis maintenant 4 ans, et j’aime faire découvrir à ma belle-famille et mes connaissances la cuisine qui a fait la renommée de la France.

Ça va de la poule au blanc, spécialité normande, aux calamars à la provençale en passant par le Paris-Brest et autres pâtisseries.

J’aime aussi les produits de la mer, et ça vous étonnera sûrement, mais en Finlande la diversité du poissonnier laisse un peu à désirer. On y trouve certes le saumon et le hareng en grande quantité et sous toutes ses formes, mais à part ça, il n’y a pas forcément beaucoup de choix, ou à des prix frisant l’or (le filet de ½kilo de moule à pas moins de 8€).

Quel est le produit que vous aimez particulièrement cuisiner ?

Du fait de mes origines, j’oserais répondre LA CREME !!! Chaude, froide, brute, transformée, je la mange vraiment à toutes les sauces. Quand j’étais petit et lorsqu’on mangeait des fraises, on avait toujours droit au petit ramequin de crème fraiche épaisse sucrée. D’ailleurs, depuis que j’ai fait découvrir ça à ma moitié, je sais que je ne dois surtout pas oublier le ramequin lorsqu’on mange des fraises !

Et puis faut dire aussi, que si vous venez chez moi (d’ailleurs toute l’équipe est la bienvenue ;) ), vous ne verrez jamais mon frigo dépourvu de beurre ou de crème.

Quelle est votre plus belle réussite culinaire ?

Je n’ai pas forcément de plats précis qui me viennent en tête. Ma plus belle réussite, je dirais c’est d’avoir su apporter la cuisine française en Finlande. Bon, quand je dis en Finlande, je parle de ma belle-famille et de mon entourage. Ici, le repas reste un besoin primitif. On mange parce qu’on doit survivre.

Les finlandais ont la fâcheuse tendance à penser que ce qu’ils font est mieux que ce que font les autres pays. Bon sur certains point ce n’est pas faux, mais pas sur la cuisine. Et donc, je suis assez heureux d’avoir su faire travailler leur sens du goût et du plaisir gustatif.

Je me souviens surtout du nouvel an 2010, où avec ma moitié et ses parents nous sommes restés pas moins de 7 heures à table ; Ce qui est chose impensable pour eux. C’est vraiment agréable de se sentir différent, d’avoir quelque chose que les autres non pas.

Il y a un passage du film « Addicted To love » qui résume un peu ce que je rescent : « Je ne me suis jamais senti autant français qu’en habitant ici. Tu connais Superman ? C’est moi et la France c’est comme Krypton. Sur Krypton tout le monde est Superman […] mais en arrivant sur Terre, j’ai aussitôt su que j’avais des pouvoirs particulier. » C’est vrai qu’il y a du bon d’être cuisinier français à l’étranger, mais je n’ai pas de super pouvoirs.

A quelle table aimeriez-vous être invité ?

Hormis celle de Chef Simon, pour sa créativité et son esprit… ouvert, le chef que j’ai toujours eu à la bouche est Maitre Bocuse. J’admire son parcours depuis les Troisgros, sa vision de la brigade et son respect de son personnel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :