Cuisine Avenue, le blog

Archive for mai 2012

Rôti de Veau en cocotte

Rôti de Veau en cocotte

Vous êtes grands, il faut maintenant que quelqu’un vous le dise : le veau n’a rien à voir avec la fête religieuse de la Pentecôte. C’est une opération promotionnelle inventée par les professionnels de la profession (!) que les français acceptent finalement de bonne grâce.

Car le français est comme ça : il aime bien les crêpes à la Chandeleur, l’agneau à Pâques, la dinde à Noël et le poisson pané à la cantine le vendredi. Et le veau à la Pentecôte donc.

Voici notre sélection de recettes de veau :

Retrouvez aussi :

Étiquettes : ,
La Cuisine & Caro

Caroline Boutoille, auteure du blog La Cuisine & Caro

Notre série d’interviews de gourmets continue. Aujourd’hui c’est Caroline Boutoille, de Breux sur avre (dans l’Eure, en Normandie), auteure du blog « La Cuisine & Caro » qui a bien voulu répondre à nos questions !

Pouvez-vous svp vous présenter en quelques mots ?

Maman de 3 enfants, souriante, gaie, fonceuse et passionnée, j’adore apprendre et créer… et la cuisine est un formidable terrain de jeu pour ça ! Ancienne directrice commerciale, à 35 ans je prends aujourd’hui le temps d’élever mes enfants et de chercher la voie qui me permettra de m’épanouir… Mes passions et passe-temps sont en premier lieu la cuisine, la photo et l’informatique. Je pratique le fitness, le footing et la danse, et je dévore aussi pas mal de livres.

Qu’est-ce qui vous a amené à la cuisine ?

Des parents agriculteurs, une maman qui cuisine beaucoup, l’habitude des produits du jardin, des volailles, lapins et autres élevés à la ferme, et lorsque j’étais plus petite même du beurre et de la crème fraiche home made… forcement ça laisse des traces ! La cuisine est un art de vivre tout simplement. Je ne peux pas dissocier ma vie de la cuisine, j’ai toujours trouvé le temps et l’envie de cuisiner et de régaler ma petite famille et mes amis, même quand ma vie professionnelle m’imposait un rythme effréné. Je cuisine avec amour pour le plaisir des gens que j’aime, et je crois que c’est la meilleure recette.

Quelles sont vos marques préférées en cuisine ?

Pour l’alimentaire, je n’ai pas vraiment de « marque » préférée, j’utilise essentiellement des produits du jardin, du marché ou issus de producteurs locaux. Et pour les autres produits, la crème et le beurre d’Isigny, le chocolat Lindt ou Nestlé, les épices Thiercelin

En revanche côté ustensiles, je suis une accro des flexipans, ces moules sont bien pratiques, que ce soit pour des mini-tartelettes,  pour couler mes pâtes de fruits, réaliser des muffins, etc… Et j’apprécie aussi beaucoup l’aide de mon fidèle bras droit : chez moi, c’est le Cooking chef Kenwood.

Quel est l’ustensile dont vous ne sauriez-vous passer ?

Sans hésiter, la maryse ! J’adore plus que tout la pâtisserie et dans ce domaine, la maryse est LE truc indispensable. Pour mélanger sans casser, incorporer, saucer… Je déteste le gaspillage, d’ailleurs mes enfants ne me trouvent pas très drôle car il ne reste jamais beaucoup de matière à « lécher » dans les casseroles.

Quel type de cuisine préférez-vous ?

La cuisine Normande, j’entends par là la cuisine au beurre et à la crème fraiche… j’ai beaucoup de mal à cuisiner à l’huile.

Je suis très attachée à la cuisine traditionnelle française, même si je reste ouverte aux saveurs plus exotiques.

Quel est le produit que vous aimez particulièrement cuisiner ?

J’aime particulièrement cuisiner le sucré, dans tous ces états… tartes, choux, macarons, guimauve, biscuits, etc…

Concernant le salé, j’adore les St Jacques, parce que c’est délicieux, facile et rapide à cuisiner et à accommoder !

Quelle est votre plus belle réussite culinaire ?

Sans conteste mon « Filet mignon de Porc au miel et romarin, Purée de chou fleur, Semoule de brocoli, Légumes glacés et Emulsion de poivron rouge » puisqu’il m’a permis d’obtenir le titre de championne du monde de cuisine amateur ! Forcément une belle réussite et de beaux souvenirs…

A quelle table aimeriez-vous être invité ?

Je n’ai pas de table particulière à citer… je n’ai malheureusement pas la chance d’aller au restaurant très souvent, alors je dirais à toutes les bonnes tables, à partir du moment où le restaurateur est honnête, j’entends par là qu’il respecte ses clients et ses produits en cuisinant des produits frais et en bannissant le tout prêt ! J’aime particulièrement découvrir de nouvelles associations de saveurs, mais aussi tout simplement déguster un plat traditionnel particulièrement bien travaillé sur le plan gustatif comme visuel.

Les enfants du gône

Nicolas Magotte, Les enfants du gône

Notre série d’interviews de gourmets continue. Aujourd’hui c’est Nicolas Magotte aka Les enfants du gône qui a bien voulu répondre à nos questions !

Pouvez vous svp vous présenter en quelques mots ?

Je suis originaire de Lyon expatrié par amour, en Bretagne à Rennes. J’exerce le métier de conducteur accompagnateur de personnes handicapées. Lorsque je rentre d’une journée de travail, j’adore me mettre en cuisine pour décompresser et préparer de bons petits plats pour ma petite famille. Même si le frigo est vide, je trouve toujours le moyen de préparer quelque chose.

Qu’est ce qui vous a amené à la cuisine ?

Comme beaucoup, je pense, j’ai commencé dans les jupons de ma mère. En grandissant, il m’arrivait de la remplacer dans la préparation des repas du dimanche midi. Ensuite, j’ai travaillé au cours d’un été dans la cuisine d’un hôtel. Le chef me donnait des conseils, des recettes. J’ai adoré.

La cuisine est une vraie passion. Je passe mes journées à réfléchir au menu du soir. J’adore aller fouiner sur des sites pour trouver des idées, notamment celui de Chef Simon.

Quelles sont vos marques préférées ?

Je ne saurais me passer de mon Kitchen Aid. Sinon, je n’ai pas vraiment de marques préférées à part pour les pâtes : Barilla. J’en ai facilement 5 sortes différentes dans ma cuisine.

Quel est l’ustensile dont vous ne sauriez vous passer ?

Ça, c’est facile : ma sacoche à couteaux que ma femme m’a offerte. Elle me suit partout comme je ne peux pas me passer de cuisiner.

Quel type de cuisine préférez vous ?

Je suis né à Lyon donc j’ai toujours été imprégné de cette cuisine des mères lyonnaises. En même temps, j’avais une grand mère italienne et par mon père, j’ai des racines méditerranéennes. Donc ma cuisine est un doux mélange de toutes ces cultures. Mais elle est surtout familiale. Je ne cuisine pas pour la frime mais pour donner du plaisir. Si les gens passent un bon moment à table, je suis le plus heureux.
Enfin, j’ai épousé une normande donc j’ai ouvert mon champ un peu plus.

Quel est le produit que vous aimez particulièrement cuisiner ?

J’ai longtemps aimé faire les volailles de par ma région de naissance mais c’est vrai que depuis que je me suis installé en Bretagne, je découvre les produits de la mer et je reconnais que je prends de plus en plus de plaisir à cuisiner un bon poisson frais comme le bar ou à préparer des coquillages.

Quel est votre plus belle réussite culinaire ?

Difficile de répondre ! Je dirais les filets de poulet gratinés au jambon avec des tagliatelles de légumes. Mais j’aime aussi faire de la pâtisserie et je fais une tarte au citron pas trop vilaine.

À quelle table aimeriez vous être invité ?

Ouh la ! Choix cornélien ! Je pense que mon cœur lyonnais va répondre la table d’un chef lyonnais, n’importe lequel ! Nicolas le Bec, Mathieu Vianney, Georges Blanc… Avec une préférence pour le chef de « La mère Brazier »  Mathieu Vianney.

Sorbet citron

Sorbet citron, un grand classique rafraîchissant !

Les températures montent mais pas partout ! Il convient donc de continuer notre opération « faisons comme si c’était l’été » jusqu’à ce que… ce soit l’été ! Après les salades composées et les barbecues, youpi, aujourd’hui place aux glaces et sorbets.

Et bien entendu je ne vous parle pas de courir jusque chez Picard ou Thiriet pour remplir votre congélo… Non, je vous invite à sortir la sorbetière rangée dans le garage entre les confitures 2011 et les ratatouilles « sait plus trop quand, tu crois que c’est encore bon ? » et vous mettre au travail ! Le cas échéant les fêtes des mères et des pères qui approchent peuvent vous aider à vous équiper car c’est à coup sûr le genre de cadeau que toute la famille jugera « utile » !

Voici notre sélection de glaces, sorbets, granités et desserts glacés :

Retrouvez aussi :

Alice Greetham aka Liliskit

Alice Greetham aka Liliskit

Notre série d’interviews de gourmets continue. Aujourd’hui c’est Alice Greetham, alias Liliskit, du blog Lili’s Kitchen qui a bien voulu répondre à nos questions.

Pouvez-vous svp vous présenter en quelques mots ?

Végétalienne (à l’exception des œufs que je choisis toujours d’élevage en plein air), je suis une amoureuse des animaux et de la cuisine. Pour moi, sans viande et sans lait ne veut pas dire triste et fade. La gourmandise est en effet un paramètre que j’applique toujours dans ma cuisine ! Parisienne de naissance, je me suis exilée très récemment en Provence où je profite du soleil et du grand air (et où je monte ma boîte de communication, d’événementiel, de rédaction et de traduction).

Qu’est-ce qui vous a amené à la cuisine ?

Contrairement à beaucoup, je ne peux pas dire que j’ai toujours aimé cuisiner. Dans ma famille, on aime manger et préparer des bons plats mais je m’y suis mise tard. Lorsque ma grand-mère a été hospitalisée, je crois qu’inconsciemment j’ai voulu prendre le relais. A ce moment-là, je passais du végétarisme au végétalisme et quand on ne mange ni viande ni laitages et qu’on est gourmand, eh bien il ne reste plus qu’à se mettre aux fourneaux… Et puis mon amoureux apprécie tellement ma cuisine (lui l’omnivore), que chaque jour, je veux faire plus et mieux… Enfin, depuis que j’ai mon blog, moi qui adore écrire et partager, cuisiner est ma passion.

Quelles sont vos marques préférées en cuisine ?

J’adore le bio et les produits que l’on trouve en épiceries fines. Pour la qualité des produits mais aussi pour le packaging que je trouve simple et raffiné. Je citerais donc Bjorg, Moulin des Moines, Au Bec Fin, Organi, Rustichella d’Abruzzo, Jean Hervé…

Quel est l’ustensile dont vous ne sauriez vous passer ?

Mon robot Magimix, sans hésiter ! Avec lui, je peux TOUT faire. Il est mon fidèle compagnon, celui grâce à qui je peux réaliser des pains, brioches, crumbles, salades, houmous, falafels… en deux temps trois mouvements !

Quel type de cuisine préférez vous ?

La cuisine dont je raffole le plus est la cuisine italienne. Elle est simple, sans prétention, nourrissante et conviviale. Lorsque je fais des pasta maison, des risotto, des gnocchi, des pizza, des focaccia, des ciabatta, des panacotta et des timarisu, je fais de la « vraie » cuisine. Je bats, je roule, je pétris… Il n’y a pas de chichis. La cuisine italienne est vraie, honnête… Comme elle devrait l’être.

Quel est le produit que vous aimez particulièrement cuisiner ?

La farine ! Pour moi, la boulange est un challenge de tous les instants. A lire la recette d’une brioche, d’une pâte à pizza, d’une focaccia ou d’un croissant, on se dit que ce n’est pas si compliqué que ça. Mais un peu trop de farine, pas assez d’eau, ou au contraire trop d’eau, et vous vous retrouvez avec une pâte dure, qui colle aux mains, trop liquide, pas assez souple… Je m’y suis prise à 3 fois avant de réussir à faire lever ma première brioche… ça veut tout dire !

Quelle est votre plus belle réussite culinaire ?

Les pastéis de nata. Je ne connaissais pas et pourtant, j’avais une folle envie d’essayer. J’ai soumis les petites pâtisseries à mes voisins portugais qui étaient plus que ravis… comblés ! « Vous êtes une artiste » m’ont-ils dit. La semaine précédente, j’avais longuement écouté la voisine qui parlait de son mal du pays. Ces pastéis lui ont rappelé sa famille et lui ont remonté le moral. Si c’est pas une belle réussite, ça !

A quelle table aimeriez vous être invité ?

A celle de mes lectrices qui sont pour moi de fines cuisinières… Et puis à celle des blogueuses que je suis et qui me font rêver.

Barbecue

Vive le barbecue au grand air !

Aujourd’hui, suite de la lutte anti-morosité : boutons la mauvaise météo hors de nos jardins et laissons entrer le soleil ! Après le récent 12 recettes de salades composées pour faire venir l’été nous vous proposons aujourd’hui une sélection de recettes pour votre (premier cette année ?) barbecue .

Brochettes, marinades, grillades et maîtrise du feu, chacun le sait, cuisiner au barbecue c’est du grand art… qui trop souvent rime avec carbonisation. Alors cette année, virez les rigolos du foyer et montrez leur que dans le BBQ le meilleur n’est pas le charbon…

Voici notre sélection de recettes pour le barbecue :

Retrouvez aussi :